19
mai

Être ou ne pas être agile dans votre entreprise

 

Si vous vous demandez si cet article est purement théorique et philosophique, vous feriez mieux de continuer la lecture pour le découvrir. Le but de cet article n'est pas, comme Shakespeare, de plonger dans l'âme de votre entreprise, mais plutôt d'avoir une approche réaliste de ce qui se passe sur le marché.

Pour commencer, il y a une chose que vous ne pouvez pas nier (ou que vous pouvez, si vous avez été perdu en Antarctique, sans accès au web) : Le monde change à un rythme encore plus rapide que nous ne l'aurions jamais imaginé.

 

La deuxième chose que vous ne pouvez pas nier : Les entreprises, telles qu'elles sont conçues actuellement, ne sont pas en mesure de suivre ce rythme de changement.

 

Ces mêmes entreprises s'efforcent de prospérer sur un marché qui devient chaque jour plus compétitif et, si les dirigeants ne se fient qu'au "C'est la façon dont nous avons procédé au cours des 20 dernières années", ils font déjà partie du passé sans même s'en rendre compte. Ce n'est qu'une question de temps. Malheureusement.

 

Le changement est en marche, que vous le vouliez ou non. C'est comme l'économie : vous pouvez l'ignorer, mais elle ne vous ignorera pas.

 

La question qui se pose maintenant est la suivante : Comment puis-je préparer mon entreprise à la situation actuelle, mais aussi à l'avenir ? Comment puis-je intégrer un échange d’informations rapide, procéder à des expérimentations sur de courtes périodes, pivoter ou persévérer en fonction de celles-ci et de la stratégie de l'entreprise ? Comment puis-je m'adapter rapidement au marché tout en restant stable et fournir durablement des produits et services à mes clients ?

La réponse à toutes ces questions est simple : Adopter l'agilité pour votre entreprise, indépendamment des méthodes ou du cadre que vous allez choisir (Scrum, Kanban, SAFe, Scrum of Scrums, LeSS entre autres). La méthode Agile convient particulièrement aux situations où il faut s'adapter rapidement et passer à la prochaine étape stratégique, avec un minimum d'efforts, tout en sachant que l'on apprend en cours de route. Agile n'est pas fait pour un contexte simple, où nous maîtrisons la technologie, où la portée est en quelque sorte connue, mais elle est faite pour des projets et des situations complexes, où nous avons peu de temps pour déterminer ce qu'il faut faire, où nos ressources sont rares, et où nous devons faire face à de nombreuses contraintes.

Maintenant que vous en savez un peu plus, il est important de savoir comment vous pouvez la mettre en place.

Télécharger la brochure Leading SAFe

Bien qu'il n'existe pas de recette miracle pour sa mise en œuvre (si quelqu'un essaie de vous la vendre, fuyez-le), il existe certains modèles et certaines lignes directrices qui ont émergé au fil du temps, qui contribueront à une adoption réussie et aideront votre entreprise à prospérer en ces temps très incertains. Les voici :

  1. Comprendre les objectifs de votre entreprise avant de vouloir passer à la méthode agile : La mise en œuvre de la méthode agile ne peut pas être votre objectif, elle doit être un moyen pour atteindre une fin. En tant que leader de votre organisation, vous devez identifier quels sont les problèmes que vous devez résoudre. Est-ce le temps de livraison de vos produits sur le marché ? Votre entreprise manque-t-elle de flexibilité ? S'agit-il d'un problème de qualité ? S'agit-il de réduire la complexité organisationnelle pour développer vos produits ? Avez-vous des problèmes pour aligner vos produits sur la stratégie de votre entreprise ? Vous devez creuser plus profondément dans vos problèmes organisationnels, les identifier et ensuite, vérifier si l’agilité peut être utilisée comme un outil pour vous aider à les résoudre. Si c’est le cas, alors vous pouvez vous pencher sur la mettre en œuvre la méthode agile.

 

 

  1. Communiquer votre vision : Avoir une vision convenue du changement et ne pas la communiquer revient à dire qu'elle n'existe pas. Communiquer la vision est extrêmement important car cela crée une compréhension commune de l'état futur que souhaitez voir dans votre entreprise. Cela aide aussi à motiver les gens à agir comme un seul homme et à coordonner toutes les actions vers cet objectif commun.

 

  1. Faites participer les gens : Créez un petit groupe de personnes très engagées et motivées pour mener la transformation tout en recherchant des points d'amélioration. Travaillez avec les équipes, la direction et les parties prenantes pour vous assurer que les personnes ont tout ce dont elles ont besoin pour faire le meilleur travail possible. Ce groupe de personnes doit comprendre un ou plusieurs représentants de la direction, car les dirigeants sont les seuls à pouvoir changer efficacement le système (l'entreprise). En outre, nous ne devons jamais oublier que ces leaders ont pour mission de diriger, c'est-à-dire qu'ils doivent diriger la transformation elle-même. Comme l'a dit Peter Drucker, "Si vous voulez que les gens soient motivés, dites-leur que leur travail est important".

 

  1. Décentraliser la prise de décision : Déplacez le pouvoir de décision là où se trouvent les informations. Vous devez aider à préparer les équipes à prendre des décisions décentralisées en investissant dans leurs compétences techniques et en fournissant une clarté organisationnelle avec des garde-fous de décision. Ces équipes peuvent-elles décider de créer un nouveau centre de développement dans un autre pays ? Très probablement pas. Les équipes peuvent-elles décider si elles ont besoin d'une nouvelle plateforme pour accélérer leur travail ? Très certainement oui.

 

 

  1. Ne criez pas victoire trop tôt : Les dirigeants ont tendance à crier victoire trop tôt, bien avant que les nouvelles pratiques aient été converties en nouveaux comportements et que ces nouveaux comportements aient été intégrés ou aient changé la culture de l'entreprise. Changer les pratiques, les comportements et la culture (qui en découle) est un combat pour lequel vous devez être résilients et préparés. Restez vigilant, concentré et ne criez pas victoire trop tôt. Mais pas trop tard non plus ! L'essentiel est de célébrer les petites victoires, sans perdre de vue les prochains défis à venir.

Télécharger la brochure Leading SAFePourquoi ou quand ne pas utiliser la méthode agile ?

 

Comme évoqué précédemment, toutes les enteprises ne sont pas forcément adaptées pour la méthode agile. Si ce n’est pas le cas, ce n'est pas que votre organisation n'est pas "assez bonne" pour mettre en œuvre agile, mais plutôt qu’il n'y aurait pas ou très peu d'avantages à passer en mode agile. Dans ce cas, les gains ne justifieraient pas le risque et l'effort. Jetez un coup d'œil au graphique ci-dessous, il est connu sous le nom de modèle de complexité de Stacey. Il explique le contexte dans lequel une approche agile et une approche classique (waterfall) produiront de meilleurs résultats.

 

 

Comme vous pouvez le voir, agile peut apporter les plus grands avantages sur les environnements complexes ou compliqués, en ce qui concerne la technologie et la stabilité des exigences. Cela ne signifie pas que les méthodes standard ne peuvent pas être appliquées sur des environnements complexes/compliqués, c'est juste que ce n'est pas le bon outil pour apporter les meilleurs résultats. De même que l'application d'agile sur des contextes simples n'apportera pas les bénéfices attendus.

 

Donc, avant de vous lancer dans le bricolage, choisissez les bons outils qui répondent correctement à vos besoins. Si vous n'avez qu'un marteau, tout ressemblera à un clou.

RESTER INFORMÉ

Abonnez-vous à notre newsletter