19
juil.

Les secrets du leadership Agile

L’adoption de méthodes Agile n’a pas seulement un impact sur les collaborateurs d’une entreprise, mais aussi sur son management. Car dans une organisation Agile, ce sont des équipes autogérées qui font le travail. Les collaborateurs ont plus de latitude et de responsabilités ; ils décident ensemble des actions à mener et de la façon de les mettre en œuvre. En pareilles circonstances, on comprend aisément qu’une méthode de management traditionnelle (de type « top-down ») ne favorise pas un état d’esprit Agile (voir à cet égard notre article consacré à la situation française). Mais alors, quelle méthode choisir ?

 

Plaidoyer pour un leadership Agile

On peut se demander si des managers sont encore nécessaires dès lors qu’il est question d’équipes autogérées. La réponse est (heureusement) oui ! Les activités de ces équipes doivent en effet cadrer avec la stratégie de l’entreprise. Il revient au management d’expliquer celle-ci, de définir les lignes de force des projets et de veiller à ce que tous les collaborateurs aient le même objectif commun en tête. Le management doit en outre s’assurer que les équipes sont en mesure de travailler sans contraintes afin qu’elles contribuent pleinement au succès de l’organisation. Bref, un leadership Agile est indispensable.

 

 “Les activités de ces équipes doivent en effet cadrer avec la stratégie de l’entreprise.

 

 

D’un style de management directif à un encadrement de type coaching

Comme nous l’avons vu, une organisation Agile diffère fondamentalement d’une organisation traditionnelle en ce qui concerne la manière de la diriger. Au panier les longues descriptions de postes, les check-lists et les indicateurs clés de performance ! Le leadership Agile repose en effet essentiellement sur la confiance. Les meilleurs leaders Agile sont ceux qui donnent à leurs équipes tout l’espace nécessaire pour expérimenter et qui ne craignent pas les erreurs ou les échecs. Ceux aussi qui encouragent leurs collaborateurs à se développer personnellement et professionnellement afin de donner le meilleur d’eux-mêmes. Pour les managers habitués à tout gérer et contrôler, le défi est de taille : il s’agit ni plus ni moins que de prendre un virage à 180 degrés.

 

 

Quelles sont les qualités principales d’un leader Agile ?

Le point commun de tous les leaders Agile est qu’ils ont une vision claire. Ils ne donnent pas d’instructions, mais inspirent et motivent. Ils créent un environnement de travail qui fait droit au talent de chacun et au sein duquel chacun peut travailler librement.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir un leader Agile ? Voici les principales :

  1. La capacité à inspirer et à motiver des équipes, mais aussi des collaborateurs individuels.
  2. De bonnes aptitudes de communication et une bonne dose d’empathie.
  3. La volonté de se développer constamment en tant que personne et de participer au développement continu de l’organisation.
  4. La capacité à maintenir une vue d’ensemble, tout en étant capable de déléguer les tâches.
  5. Beaucoup de patience et de persévérance car aucune organisation Agile n’a encore vu le jour en une semaine !

 


Envie de devenir un leader Agile ?

Gladwell Academy organise régulièrement une formation de deux jours portant sur le leadership Agile. Au cours de celle-ci, les participants découvrent le pourquoi et le comment de la pensée Agile, ainsi que les caractéristiques du leadership Agile. Intéressé(e) ? Contactez-nous !

RESTER INFORMÉ

Abonnez-vous à notre newsletter